DC accueille un nouvel institut culturel pour le Yémen avec un concert le 25 octobre

10 octobre 2019 -

yemen_vibrations_oct_25.jpg

Beaucoup d'entre nous ont été choqués par la destruction qui s'est abattue sur le Yémen et qui a touché en particulier les enfants du pays. Selon les Nations unies, la guerre de l'Arabie saoudite au Yémen a provoqué l'une des pires catastrophes humanitaires jamais enregistrées. Et il y a quelques jours, le Guardian a rapporté qu'au moins 712 sites religieux et 206 sites archéologiques anciens ont été affectés ou détruits depuis le début de la guerre au Yémen en 2015. Maintenant, un nouveau centre culturel dans la capitale du pays annonce son arrivée avec un concert conçu pour célébrer l'héritage yéménite.

Le Institut culturel du Yémen pour le patrimoine et les arts (YCIHA) annonce son lancement le 25 octobre 2019, lorsqu'elle présente "Vibrations from Yemen : Sonorités traditionnelles et nouvelles" avec les artistes renommés Ravid Kahalani du Yemen Blues et le maître du oud Ahmed Al-Shaiba. L'événement, organisé à l'atelier Eaton, présentera des rythmes traditionnels du Yémen et mettra en avant des interprétations modernes et éclectiques de chants et d'instruments yéménites. La soirée propose un spectacle interconfessionnel dédié à la paix, avec Kahalani, un artiste d'origine juive yéménite qui mélange des rythmes d'Afrique occidentale et de funk, qui se produira aux côtés d'Al-Shaiba, un artiste autodidacte né au Yémen et basé à New York. Le programme vise à introduire en Occident des sonorités yéménites anciennes et urbaines distinctes et constitue un instrument de préservation musicale de la culture yéménite, qui est activement menacée. Le YCIHA est fier de présenter un événement interconfessionnel engagé en faveur de la paix et du partage d'un héritage collectif qui transcende la nationalité ou l'identité religieuse.

Quoi : Vibrations du Yémen : Sons traditionnels et nouveaux
Quoi : Concert interconfessionnel lançant l'Institut culturel yéménite pour le patrimoine et les arts
Quand : Vendredi 25 octobre 2019, de 19 h à 21 h
Où : Eaton Workshop à l'hôtel Eaton, 1201 K St NW, Washington, DC 20005
Billets : 30-40 $, billets disponibles ici ou sur notre site Internet, info 703-982-0339
Facebook : https://www.facebook.com/events/2398189967071075/

L'YCIHA est né d'un groupe de militants et d'universitaires préoccupés par le statut du patrimoine du Yémen en temps de guerre. Depuis son lancement, l'institut a précisé que sa mission est ancrée dans la paix et les échanges culturels. Après des années d'organisation, l'YCIHA s'est enregistré en tant qu'organisme à but non lucratif en 2019. L'événement du 25 octobre sera son premier événement significatif dans le district.

Cofondé par l'expert yéménite Sama'a El-Hamdani, l'Institut culturel du Yémen s'est engagé à promouvoir et à protéger les arts du Yémen, anciens et modernes. L'institut entend fournir une plateforme qui mettra en lumière les diverses expressions artistiques yéménites, avec pour mission de promouvoir la paix au Yémen et dans toute la région. L'YCIHA cherche à impliquer dans son travail des gardiens, des universitaires, des chercheurs, des artistes, des archéologues, des diplomates et des journalistes. Elle promeut la sauvegarde des reliques culturelles, des sites archéologiques et des objets historiques yéménites et défend la protection et la préservation des objets anciens du Yémen. L'YCIHA cherchera également à documenter le patrimoine historique et culturel du Yémen par le biais de technologies innovantes, de la numérisation et de l'archivage traditionnel. Il est prévu de parrainer un programme de leadership pour les jeunes dans le domaine du patrimoine culturel, afin d'identifier, de soutenir et de mettre en relation les talents artistiques yéménites prometteurs.

Ravid Kahalani est un compositeur, parolier, chanteur et percussionniste qui a fondé en 2010 à Tel Aviv le célèbre ensemble Yemen Blues, qui réunit des musiciens de renom. Dès le début, Ravid a créé un son original qui combine les chants traditionnels yéménites avec les rythmes d'Afrique de l'Ouest, la musique funk et le blues. Ravid est issu d'une famille juive yéménite et a connu un succès rapide.

Ahmed Al-Shaiba est un multi-instrumentiste yéménite qui joue principalement de l'oud, un luth traditionnel du Moyen-Orient. Il est installé à New York depuis la guerre du Yémen. Il s'est fait connaître en postant des vidéos de lui reprenant des chansons pop modernes et occidentales, telles que "Perfect" d'Ed Sheeran. Sa nouvelle musique est de composition originale et peut être trouvée sur Spotify.

Jordan Elgrably est un écrivain franco-américain d'origine marocaine dont les œuvres ont été largement publiées aux États-Unis et en Europe. Il est l'ancien cofondateur et directeur du Levantine Cultural Center/The Markaz (2001-2020) à Los Angeles. Il a fondé The Markaz Review en 2020, qu'il édite depuis Montpellier. Suivez Jordan sur Twitter @JordanElgrably.

Musique

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.